Liste des billets comportant le tag WW1.
x

d'Aïeux et d'Ailleurs

Une question ?   | Mots-clés : Brèves d'archives - Généalogie - Challenge de A à Z - Première Guerre mondiale

Brèves généalogiques et archivistiques. Trop anecdotiques pour www.daieux-et-dailleurs.fr , mais qui ne pollueront plus (moins) @daieuxdailleurs !
News flash about archives and genealogy by a French archivist

Léon Jules Ricoeur, père de Paul Ricoeur, mort pour la France le 26 septembre 1915. Voir fiche Mémoire des Hommes.
Ne ratez pas l’exposition Paul Ricoeur aux Archives de Rennes (jusqu’au 20 décembre), et la conférence “Paul Ricoeur, un philosophe dans la ville”, le 19 décembre à 18 h.
Source : Archives de Rennes, Fichier des soldats rennais morts pendant la Première Guerre mondiale (Léon Jules Ricoeur), 5 H 50.

Léon Jules Ricoeur, père de Paul Ricoeur, mort pour la France le 26 septembre 1915. Voir fiche Mémoire des Hommes.

Ne ratez pas l’exposition Paul Ricoeur aux Archives de Rennes (jusqu’au 20 décembre), et la conférence “Paul Ricoeur, un philosophe dans la ville”, le 19 décembre à 18 h.

Source : Archives de Rennes, Fichier des soldats rennais morts pendant la Première Guerre mondiale (Léon Jules Ricoeur), 5 H 50.

— il y a 4 mois avec 1 note
#1J1P  #Ricoeur  #Rennes  #archives  #brèves d'archives  #Première Guerre mondiale  #1GM  #WW1 
#1J1P , ou comment dénicher des X rennais MPF en un week-end

Traduction : la récente mise à jour de Mémoire des Hommes (en savoir plus) s’est accompagnée de la mise en place de l’indexation collaborative sur le fichier des Morts pour la France. Sur Twitter, cela s’est notamment traduit par le “mouvement” 1 jour = 1 poilu (#1J1P), afin de susciter l’indexation auprès des twittos…

Dernièrement, devant faire des propositions pour la commission chargée de la dénomination des voies de Rennes, j’ai eu l’idée de proposer un polytechnicien rennais pour un chemin piéton non loin de la rue Vaneau (polytechnicien, natif de Rennes, mort lors des Trois Glorieuses). Autant briser le suspens tout de suite, les noms finalement trouvés n’ont pas été retenus.

Mais le week-end du 30/11-01/12 fut l’occasion d’un joli marathon sur Twitter pour trouver THE X (surnom donné aux polytechniciens) rennais, voire bretillien (d’Ille-et-Vilaine), re voire breton… Merci encore à tous.

Avec pour armes Mémoire des Hommes, les matricules de l’Ecole polytechnique pour vérifier l’Xicité, la base Mémorial de FranceGenWeb, les historiques de régiments, l’ordre de bataille de régiments rennais, etc.

Verdict

Henri Schwend (1881-1914), X 1901 ; Jean Emile Robin (1899-1918), X 1918

  • les Bretilliens
Jean Marie Emile Lucien Auguste Burel (1879-1916), X 1900, né à Fougères (mais m’est avis qu’en remontant on se retrouve dans le Finistère, vu son patronyme), trouvé par @cedeca2
  • quelques Bretons
Joseph Germain Queffelec (1869-1916), X 1890, de Brest.
André Frédéric Auguste Hervé (1892-1915), X 1912, de Morlaix.
Hervé Emile Marie Juge (1887-1916), X 1907, né à Taulé (Finistère), domicilié à Rennes en 1907.
Pierre Guilleminot (1895-1915), X 1913, de Guingamp. 
Jean Félix d'Ornant (1892-1917), X 1913, de Vannes.
Armand Chevillotte (1894-1917), X 1914, de Brest
Alexis Montrelay (1895-1915), X 1914, de Lorient
  • le 7e régiment d’artillerie
Georges LENGAIGNE (1869-1914) ; Marcel THAMIN (1889-1914) ; Henri SEELWEGER (1857-1915) ; Jean LEVAILLANT (1882-1914)
  • le 10e régiment d’artillerie
Jean LE BIGOT (peut-être homonyme du capitaine du 10e RA) (1895-1915), de Brest.
  • le 50e régiment d’artillerie
René MAGON DE LA VILLEHUCHET (1870-1914), de Porcaro ; Pierre JOLLAN DE CLERVILLE (1884-1917), de Nantes ; Achille MOISSON MARESCHAL DE MONTECLAIN (1870-1914) ; Alexis COCHON (1887-1915) ; Robert CHASLE (1889-1918) ; Georges KRIR (1889-1915).
— il y a 4 mois
#1J1P  #Première Guerre mondiale  #1GM  #WW1  #Mémoire des hommes  #indexation collaborative 
Vous aussi, contribuez à la Grande Collecte sur Europeana 14-18, ou dans les points de collecte.
Image : ma contribution bigoudène, en attente de validation.

Vous aussi, contribuez à la Grande Collecte sur Europeana 14-18, ou dans les points de collecte.

Image : ma contribution bigoudène, en attente de validation.

— il y a 5 mois avec 1 note
#europeana 14-18  #1GM  #Grande Collecte  #généalogie  #WW1 
Changement d’heure ! Au mois de juin… Ni dernier week-end de mars, ni dernier week-end d’octobre. Mais bien juin. Mais nous sommes en 1916…
Source : Archives de Rennes, 9 Fi 1640

Changement d’heure ! Au mois de juin… Ni dernier week-end de mars, ni dernier week-end d’octobre. Mais bien juin. Mais nous sommes en 1916…

Source : Archives de Rennes, 9 Fi 1640

— il y a 5 mois avec 2 notes
#changement d'heure  #brèves d'archives  #heure  #france  #histoire  #première guerre mondiale  #1GM  #WW1 
La Guerre, c’est cruel (ép. 2)…
 Source : Archives de Rennes, 9 Fi 1683 (1917)

La Guerre, c’est cruel (ép. 2)…


Source : Archives de Rennes, 9 Fi 1683 (1917)

— il y a 6 mois avec 1 note
#rationnement  #histoire  #1GM  #WW1  #Ille-et-Vilaine  #brèves d'archives 
La Guerre, c’est cruel (ép. 1)…
 Source : Archives de Rennes, 9 Fi 1682 (1917)

La Guerre, c’est cruel (ép. 1)…


Source : Archives de Rennes, 9 Fi 1682 (1917)

— il y a 6 mois avec 1 note
#ww1  #1GM  #guerre  #rationnement  #ille-et-vilaine  #brèves d'archives 
Les Morts pour la France de Saint-Nectaire ont des visages. Idem dans la commune voisine de Montaigut-le-Blanc.
Source : Commons

Les Morts pour la France de Saint-Nectaire ont des visages. Idem dans la commune voisine de Montaigut-le-Blanc.

Source : Commons

— il y a 7 mois avec 3 notes
#World War I  #WW1  #1GM  #Première Guerre mondiale  #Saint-Nectaire  #Puy-de-Dôme  #cimetière  #généalogie 
Rennes, 1916. Allocution de Jean Janvier aux cultivateurs

image

Bientôt les travaux d’automne vont recommencer, il faudra comme l’an passé remuer la terre et l’ensemencer, tous unis dans le même effort et le même idéal “Travailler pour la Patrie, travailler pour la victoire”.

Cultivateurs, cultivatrices, à vos travaux, à vos peines, vont suivre d’autres travaux et d’autres peines. Encore du courage et soyez surs que les épis du blé que vous allez bientôt semer, seront cueillis par vos fils et vos maris quand ils reviendront couverts des lauriers de la victoire.

Rennes le 1er septembre 1916

Source : Archives de Rennes, quelque part dans le 5 H (en cours de classement)

— il y a 8 mois avec 1 note
#WW1  #1GM  #Rennes  #agriculture  #histoire  #Ille-et-Vilaine  #effort de guerre  #archives  #brèves d'archives 
Toujours penser aux archives, quelles que soient les circonstances… [1914]

Circulaire du préfet Lucien Saint aux maires d’Ille-et-Vilaine [1914]

La période que nous traversons, décisive pour notre pays, apparaitra singulièrement en relief dans notre histoire.

[…]

Les Historiens de l’avenir ne manqueront pas de s’interesser à la vie du pays tout entier pendant cette époque ardente. Cette histoire, que nous vivons chaque jour, ne se détache pas nettement ; il faut nous pencher sur nous mêmes pour en prendre conscience.

Afin d’en fixer les traits principaux, je ne saurais trop vous recommander d’abord de rec[ue]illir avec soin tous les documents officiels de quelque éte[n]due ou de quelque nature qu’ils soient, et de les classer, par ordre de date, dans une ou plusieurs liasses spéciales.

Puis, pour constituer un fonds suffisant d’histoire locale, vous voudrez bien y joindre, sous forme de notes, de comptes rendus, ou de journal rudimentaire, consignés soit sur un registre à part, soit sur feuilles quotidiennes, tout ce qui, de près ou de loin, concerne la vie de votre commune à partir du premier jour de la mobilisation ; en particulier, vous noterez la répercussion de la guerre sur le pays, par exemple ; les conséquences du départ des hommes pour l’armée, les récoltes, les facilités ou difficultés de culture, d’approvisionnement, le prix des denrées, l’industrie et les métiers; l’état d’esprit des habitants ; les nouvelles, etc…

C’est cet ensemble de faits qui servira aux Historiens pour écrire les annales complètes et vivantes où les générations futures trouveront des exemples, et dont elles tireront les leçons qu’elles comportent.

image

Source : Archives de Rennes, 5 H 1

— il y a 10 mois avec 1 note
#ww1  #archives  #Rennes  #première guerre mondiale  #brèves d'archives 
#ChallengeAZ - World War I

Rarement un événement aura marqué à ce point des familles, des générations, des territoires entiers, jusqu’au plus profond. La mienne, de famille, n’y a pas échappé. Trois arrières-grands-pères sur quatre ont combattu - tous sont revenus entiers, sinon je ne serai tout simplement point là ; le quatrième était, né en 1901, était trop jeune, mais son père, ancien marin, a été mobilisé. Une famille a été évacuée de l’Artois, début de la fin des racines dans le Nord.

On compte les morts. Des frères, des cousins, des copains.

  • Charles BOURDIC (1895-1916), frère aîné de mon arrière-grand-père, mort à bord du Renaudin, torpillé au large de l’Albanie. Deux semaines à peine après que son petit frère se soit engagé volontaire.
  • Corentin BIGUAIS (1887-1914), matelot fusilier auxiliaire, tué lors des combats de Nieuwpoort fin décembre 1914.
  • Marcel FOURET (1885-1918), mort à l’hôpital temporaire n°50 de Calais la veille de Noël 1918, des suites d’une congestion pulmonaire. A-t-il eu le temps de voir en permission son second fils, Moïse, né en juillet ?
  • Louis CAUSER (1875-1918), maître timonnier sur le Vergniaud, mort à l’hôpital de Messine le jour de Noël 1918, de la grippe espagnole.
  • Arthème Léopold PROUX (1893-1914), décédé dès les premiers combats dans les Ardennes, le 30 août 1914. Cousin germain de René Proux (voir ci-après).
  • Si on remonte et redescend l’arbre, des cousins lointains : Alcide, Joseph et Pierre Bourdic, et sans doute une très grosse partie des Lecallo, des Monfort, des Lehuédé et des Pichon qui figurent sur le monument aux morts de Batz (Loire-Atlantique)

image

D’autres - les aïeux directs notamment - s’en sortent, entiers, pas trop esquintés physiquement. Pour le mental, c’est autre chose…

  • François BIGUAIS (1876-1947), après avoir été dans la Marine pendant 9 ans, il est remobilisé le 13 février 1915 dans l’artillerie, dans l’escadron du train (1916-1917) puis dans les groupes d’aviation (1917-1918). Le seul dont j’ai une photo en uniforme.

image

  • Jean BOURDIC (1898-1963), engagé volontaire le 6 mars 1916 dans l’infanterie coloniale (2e RIC, 42e, puis 21e)… a priori pressé de quitter sa marâtre. Son frère aîné Charles meurt deux semaines plus tard sur le Renaudin. Leur père meurt en octobre 1916
  • René PROUX (1897-1974), incorporé le 11 janvier 1916 dans le Génie ; démobilisé le 27 septembre 1919.
  • Maxime MARITON (1896-1948), incorporé le 12 avril 1915 dans le 32e RAC, réformé provisoirement pour faiblesse générale et amaigrissement en septembre 1915. Bon pour le service armé le 18 décembre 1915, avant d’être mis en service auxiliaire le 17 mai 1916. 
  • Onésime LE LIVEC (1880-1969), très brièvement : il est mobilisé le 12 août 1914 et évacué malade le jour de Noël 1914 ; réformé le 2 mars 1915. Etant donné ses affinités avec l’autorité, il n’a pas dû chercher à être apte de nouveau…

Enfin, les déplacés :

Il n’est pas une famille de ces “morts”, pas une Association d’anciens combattants de n’importe quelle région, qui ne connût Mme Landru ! Elle correspondait avec une quantité considérable de parents, de veuves ou d’orphelins de la grande guerre et les recevait tous lors de leurs visites avec la même cordialité et la même amabilité. (Presse à sa mort en 1952, merci à E. Varoqui pour les documents).

Côté liens (en vrac et non exhaustif) : 

— il y a 11 mois avec 2 notes
#ww1  #généalogie  #challengeaz  #première guerre mondiale  #souchez  #pasdecalais  #cimetière  #soldat