d'Aïeux et d'Ailleurs

Une question ?   | Mots-clés : Brèves d'archives - Généalogie - Challenge de A à Z - Première Guerre mondiale

Brèves généalogiques et archivistiques. Trop anecdotiques pour www.daieux-et-dailleurs.fr , mais qui ne pollueront plus (moins) @daieuxdailleurs !
News flash about archives and genealogy by a French archivist

#Challenge AZ - Lépine, Lespine, de Lespine de Villoizeau… et la Légende familiale

La saga Lépine a commencé dès le premier jour (l’Arbre d’Annie), avec une légende familiale :

un ancêtre s’appelait Lépine, il a épousé une Gallery de la Rosière, qui dans sa dot amenait un paquet de sous. Lépine a armé deux navires, malheureusement… les deux ont coulé corps et âmes.


Depuis près de 10 ans, je les ai retrouvé ces Lépine, et j’ai vérifié les fondements de la légende… pas si légendaire que ça !

Les Lépine, ils commencent (ou finissent, c’est selon) avec Marie Josèphe Françoise LÉPINE (1859, Arzon-1939, Lorient). Mon grand-père ne se souvient que très vaguement de son arrière-grand-mère (il a une excuse, à l’époque il était plus souvent sur les rives de la Méditerranée que sur celles du golfe du Morbihan). Famille assez pieuse semble-t-il, pas trop malaisée (pas des ouvriers quoi)… il n’empêche, elle épouse un marin, Ollicime LE LIVEC le 5 novembre 1877 à Arzon, sans doute un peu pressée par la petite Marie Josèphe qui pointait le bout de son nez 6 mois plus tard. Parmi ses enfants, un certain O… (patientez 3 jours).

Voir la fiche et les articles

Remontons un peu : ses parents, Paul LÉPINE et Désirée Joséphine RENAUD se sont mariés le 15 novembre 1854, toujours à Arzon. Ils habitent tout au bout de la presqu’île de Rhuys, Port-Navalo. Face à la mer. Paul LÉPINE (1825, Mesquer-1892, Arzon) est capitaine, titulaire de l’examen de maître au cabotage à Rochefort en 1852, après avoir été refusé à Nantes l’année précédente, malgré des cours d’hydrographie au Croisic. Il navigue depuis ses 12 ans. Il a fait construire la bisquine Marie-Joséphine (toujours… en hommage à sa femme et sa fille aînée sans doute). Mais elle n’a pas coulé ! Pour coller à la légende… sa belle-mère est Jacquette GALLERY qui a perdu son “de la ROSAIRE”. Une légende familiale qui se trompe d’une génération, 150 ans plus tard, c’est plutôt honnête !

Voir la fiche et les articles

Passons au père… Jean Marie LÉPINE (1786, Guérande-1838, Mesquer). Lieutenant des douanes sous l’Empire, avant de devenir… marin (au moins à partir de 1813), capitaine de chasse marée au cabotage, ou matelot, c’est selon les périodes. A partir de 1826, il navigue sur le chasse marée La Marie-Louise… qui fait naufrage sur la côte de Pauillac le 30 mars 1827 !

N’ayez crainte, l’équipage est sain et sauf et il est de retour au Croisic le 1er mai de la même année. Un naufrage tiens… comme dans la légende familiale !

Son épouse, Marie Josèphe GUYODO (1791, Mesquer-1883, Mesquer), tient le débit de boisson et cabaret de Kercabellec (Mesquer, Loire-Atlantique). A noter que Jean Marie LEPINE est un peu un rescapé : sur les 12 enfants de la fratrie, il fait partie des 2 seuls (voire 3, mais à confirmer) survivants. L’air de la période révolutionnaire devait être vicié à Guérande !

Voir la fiche et les articles

Tel fils, tel père… Joseph de LESPINE (1746, Assérac-1802, Guérande) est employé des fermes du roi (dans la brigade ambulante), puis douanier (changement d’époque). Il épouse Geneviève GEORGE à Paimboeuf en 1771.

Voir la fiche et les articles

Son père François Dominique de LESPINE (1703, Guérande-1748, Assérac) est également gabelou, “sous-brigadier employé aux fermes du roy”. Il épouse sur le tard Jeanne Claudine GORRE en 1745 à Assérac, fait un petit Joseph (le précédent), et meurt.

Voir la fiche et les articles

On arrive enfin à François de LESPINE (vers 1656-1717, Guérande), celui dont je ne sais rien, et dont je sais tant de chose… Il signe (au moins une fois) de L’Espine de Villoiseau. Il est aussi employé des fermes du roi, comme receveur des boucheries, du tabac, des vins, boissons et spiritueux (alternativement, pas en même temps !). Il a failli être estourbi par un boucher furieux d’être mis à l’amende. Il était bourgeois de Paris, ce qui signifie qu’il y a au moins demeuré un an. Il s’est marié avec Marie DESFONTAINES, mais où ? Il a eu au moins 8 enfants… Son inventaire après décès s’élève à plus de 1000 livres… mais les actes notariés de l’étude ne sont conservés qu’à partir de 1719 (snif).

Mais je ne sais toujours pas où il est né.

Voir la fiche et les articles

Lectures complémentaires : articles avec le tag Lépine.

Sources des images : les signatures sont toutes issues de l’état civil et des registres paroissiaux des Archives départementales de Loire-Atlantique (pas de cote sur les lots en ligne) ; la dernière est une photo prise en C 173 : un procès-verbal de grand-papa de Lespine que j’ai eu en main en salle de lecture !

— il y a 1 an
#généalogie  #challengeaz  #lépine  #loire-atlantique  #signatures  #légende  #marin